Permanences au presbytère de Septeuil

Père Joseph : le jeudi

de 10 h à 12 h

Accueil : Mardi-mercredi-vendredi
14 h 30 à 17 h
Jeudi
10h à 12h de 14 h 30 à 17 h

 

Messes de la semaine

Mercredi
16 h 30 à la résidence L. Bellan de Septeuil.
Jeudi
8 h 45 messe à l’église de Septeuil
Vendredi
17 h à la clinique de Goussonville

Les obsèques religieuses

 Dire adieu à ceux qu’on aime

La célébration des obsèques est un temps fort de prière et d’espérance en la résurrection.

La date, l’heure et le lieu de la cérémonie sont à fixer avec la famille, la paroisse et l’entreprise de Pompes funèbres.

La préparation de la célébration est faite avec le prêtre ou les laïcs chargés du service de l’accompagnement des familles en deuil.

Au cours d’une messe dominicale qui suit les funérailles, la communauté chrétienne prie spécialement pour la personne défunte et sa famille.

La cérémonie des obsèques

La cérémonie des obsèques n’est pas un simple passage à l’église, même si c’est là qu’auront lieu les rites les plus importants.

Son déroulement est celui d’une procession au cours de laquelle parents et amis accompagnent le défunt pour la fin de son pèlerinage terrestre.

C’est pourquoi la liturgie des défunts comporte normalement trois étapes : au départ du corps, à l’église et au cimetière.

Les nécessités pratiques imposent de plus en plus souvent la dissociation de ces trois étapes. De même est-il de plus en plus rare que les ministres de l’Eglise (prêtres ou diacres) puissent en assurer de bout en bout la présidence. Cela ne doit empêcher une prière commune lors du départ du corps et lors de son arrivée au cimetière. 

La décision de célébrer ou non la messe lors des obsèques tiendra compte des coutumes et des possibilités locales, mais aussi de la situation religieuse du défunt et de sa famille. Une célébration sans messe ne veut pas dire une cérémonie bâclée. Elle permet, au contraire, de mieux personnaliser la cérémonie. 

« Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui  se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons, ceux qui se sont endormis, Dieu, à cause de Jésus, les emmènera avec son Fils. Aussi, nous serons toujours avec le Seigneur. Retenez ce que je viens de vous dire, et réconfortez-vous les uns les autres. »  

(1 Thessaloniciens)

 

Actualités