Permanences au presbytère de Septeuil

Père Joseph : le jeudi

de 10 h à 12 h

Accueil : Mardi-mercredi-vendredi
14 h 30 à 17 h
Jeudi
10h à 12h de 14 h 30 à 17 h

 

Messes de la semaine

Mercredi
16 h 30 à la résidence L. Bellan de Septeuil.
Jeudi
8 h 45 messe à l’église de Septeuil
Vendredi
17 h à la clinique de Goussonville

Mulcent

78790 Mulcent
108 habitants
Église Saint Etienne
1946


L’Abbaye de Saint-Germain-de-Prés entretient une église à Mulcent dès le XIe siècle. Au XVIII° siècle, il existe encore une paroisse dont l’église est dédiée à Saint-Etienne. Celle-ci disparaît à la Révolution. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, il existe à Mulcent qu’une modeste chapelle élevée dans le cimetière au XIXe siècle. Une bombe perdue la détruit en août 1944. Dès 1946, une église de construction très légère est édifiée. Elle est très endommagée par la tempête du 26 décembre 1999.

HISTORIQUE

Ancienne dépendance de l’abbaye de St Germain des Prés, Mulcent relève au XVIe siècle du bailliage de la Forêt de Civry. La famille Vialart possède la seigneurie depuis les dernières années du XVIe siècle jusqu’en 173O. Le comte d’Eu puis la famille Tourteau en sont les derniers seigneurs. Ayant perdu son église au moment de la Révolution, Mulcent est, jusqu’au début du XXe siècle rattachée pour le culte à Civry-la-Forêt. Cette petite commune, dont le déclin démographique est constant pendant deux siècles, pourrait trouver un regain d’activité à la fin du XXe siècle avec l’implantation de deux entreprises spécialisées dans l’alimentation qui recrutent sur place 80 % de leur personnel.

Saint Etienne

Patron des fondeurs et des paveurs.
Issu d'une famille juive hellénisée - Stéphanos signifie "le couronné" - Etienne est l'un des 7 diacres de la première communauté chrétienne, chargé d'aider les apôtres dans leurs tâches et de veiller à une juste répartition des biens.
Son engagement dans la prédication et dans l'évangélisation inquiètent le Sanhédrin. Convoqué devant le conseil, ses propos courageux sont considérés comme une provocation et un blasphème. Jeté hors la ville, il est condamné à la lapidation sous les yeux d'un certain Saul, le futur saint Paul.
Saint Etienne, dont la mort est édifiante (il demande le pardon pour ses bourreaux), fût le premier martyr de l'Église.

 

Actualités