Permanences au presbytère de Septeuil

Père Joseph : le jeudi

de 10 h à 12 h

Accueil : Mardi-mercredi-vendredi
14 h 30 à 17 h
Jeudi
10h à 12h de 14 h 30 à 17 h

 

Messes de la semaine

Mercredi
16 h 30 à la résidence L. Bellan de Septeuil.
Jeudi
8 h 45 messe à l’église de Septeuil
Vendredi
17 h à la clinique de Goussonville

Rosay

78790 Rosay
382 habitants
Église Sainte Anne
1910 – Pierre
capacité : 84 places assises

Horaires des messes :

1er dimanche (d’octobre à mars) 9 h 30



Rosay qui dépendait autrefois de Villette, n’avait pas d’église. Après la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, à l’initiative de l’Abbé Léon Aubert, une chapelle est construite par souscription privée sur un terrain généreusement offert situé à l’extérieur de l’agglomération. Elle est bénite le 31 juillet 1910, sous l’invocation de Sainte-Anne.

Sainte Anne

Patronne des dentelières, des femmes enceintes, des gantiers, des mères de famille, des veuves, du Canada et de la Bretagne.
Mère de la vierge Marie.

HISTORIQUE

La limite méridionale du territoire de Rosay est constituée par un ancien chemin de Paris en Normandie, qui marque encore une frontière cantonale. S’y trouvait jadis le menhir de la Pierre Bât, victime de sa légende de trésor caché. Le Haut et le Bas-Rosay, ainsi que St-Corentin, sont sous l’Ancien Régime des hameaux de la paroisse de Villette. Siège d’une châtellenie dès le XIe siècle, un château fort sur le coteau domine la Vaucouleurs; la vallée joue en effet un rôle militaire dans la défense du royaume capétien lors de l’invasion anglo-normande de Guillaume-le-Roux en 1098. Les seigneuries du Bas et du Haut-Rosay sont réunies en 1513 par Guillaume Courtin. En 1671, Louis X1V érige ces terres en marquisat de Rosay et Villette pour François Briçonnet, héritier des Courtin. En 1748, le marquisat tombe dans le giron des Salavette de Magnanville. Considérée toutefois comme une paroisse fiscale, ou collecte. Rosay élit des délégués du Tiers-Etat distincts de ceux de Villette, tant en 1556 lors de la rédaction de la coutume de Mantes, qu’en 1789 pour les états généraux. La commune de Rosay, constituée entre 1790 et 1792, fait partie jusquen 1801 d’un éphémère canton de Septeuil, puis du canton de Houdan. Obtempérant au « voeu unanime des habitants », Charles X la rattache en 1827 au canton de Mantes où elle demeure jusqu’à la création de celui de Guerville en 1968. Rosay est désormais une commune résidentielle.

 

Actualités